Sources

« Il est une journée bien particulière de l’histoire occidentale dont ni l’histoire ni le mythe ni les Écritures ne parlent. Il s’agit d’un samedi. Et ce samedi est devenu le plus long des jours. Nous connaissons le vendredi qui est, pour les chrétiens, le jour de la Crucifixion. Mais le non-chrétien, l’athée, le connaît aussi. C’est-à-dire qu’il connaît l’injustice, la souffrance interminable, la destruction, l’énigme brute de la fin, qui constituent si clairement non seulement la dimension historique de la condition humaine, mais aussi le tissu quotidien de notre vie individuelle. Nous connaissons, de manière inéluctable, la douleur, l’échec de l’amour, la solitude qui constituent les fondements de notre histoire et de notre destin individuel. Nous connaissons aussi le dimanche. Pour le chrétien, ce jour signifie une suggestion, à la fois assurée et précaire, à la fois évidente et dépassant la compréhension, de la résurrection, d’une justice et d’un amour qui ont vaincu la mort. Si nous ne sommes pas chrétiens ou croyants, nous connaissons ce dimanche de manière analogue. Nous le concevons comme étant le jour de la libération de l’inhumanité et de la servitude. Nous cherchons une délivrance, qu’elle soit thérapeutique ou politique, qu’elle soit sociale ou messianique. L’élément essentiel de ce dimanche, c’est l’espoir (il n’est pas de mot moins susceptible de déconstruction).

Mais notre époque est celle du long samedi. Entre la souffrance, la solitude, l’inexprimable destruction d’une part et le rêve de libération, de renaissance de l’autre. Devant la torture d’un enfant, de la mort de l’amour que représente le vendredi, même les plus grandes formes d’art et de poésie sont presque sans ressources. Dans l’utopie du dimanche, l’esthétique, je présume, n’aura plus de raison d’être. Les appréhensions et les figurations qui sont en jeu dans l’imagination métaphysique, dans le poème, dans la composition musicale, qui parlent de la douleur et de l’espoir, de la chair qui a le goût de la cendre et de l’esprit qui a la saveur du feu, sont toujours des œuvres du samedi. Elles ont surgi d’une immensité de l’attente qui caractérise l’homme. Sans elles, comment pourrions-nous patienter ? »

Réelles Présences, George Steiner, 1989

Arts plastiques

  • CORNELIUS, Jean-Georges (1880-1963)

L’Annonciation (?)

Les pèlerins d’Emmaüs (?)

  • DE VINCI, Leonard (1452-1519)

La Cène (1495-1498)

  • KISLING, Moïse (1891-1953)

Les trois orphelins (1918)

  • MILLAIS, John Everett (1829-1896)

The Martyr of the Solway (1871)

  • PICASSO, Pablo (1881-1973)

Science et charité (1897)

  • TISSOT, James (1836-1902)

Sortie du tombeau (?)


Cinéma

  • BRESSON, Robert (1901-1999)

Notes sur le cinématographes (1975)

  • DUMONT, Bruno (1958-?)

Hors Satan (2011)

  • LYNCH, David (1946-?)

Twin Peaks : Fire Walk with Me (1992)


Icônes


Littérature

  • ATWOOD, Margaret (1939-?)

La servante écarlate (1987)

  • AUSTER, Paul (1947-?)

L’invention de la solitude (1982)

Au pays des choses dernières (1987)

Chronique d’hiver (2012)

  • BALLARD, James Graham (1930-2009)

Crash ! (1973)

L’île de béton (1974)

I.G.H. (1975)

Sauvagerie (1988)

  • BENSON, Robert Hugh (1871-1914)

Le Maître de la terre (1907)

  • BERNANOS, Georges (1888-1948)

Sous le soleil de Satan (1926)

L’Imposture (1927)

Dialogue d’ombres (1955)

Autres textes :

L’annonciation

Les pèlerins d’Emmaüs

  • BERNHARD, Thomas (1931-1989)

Perturbation (1967)

  • BROWN, Larry (1951-2004)

Père et fils (1996)

  • BUTLER, Nickolas (1979-?)

Retour à Little Wing (2014)

  • CELAN, Paul (1920-1970)

Ténèbres (1959)

  • CHAPPELL, Fred (1936-?)

Prémonitions (1965)

  • CONRAD, Joseph (1857-1924)

Au cœur des ténèbres (1899)

  • COOK, Kenneth (1929-1987)

Le vin de la colère divine (1968)

  • DECOIN, Didier (1945-?)

Il fait Dieu (1975)

  • DICK, Philip K. (1928-1982)

Le Dieu venu du Centaure (1964)

  • ELLIS, Bret Easton (1964-?)

Moins que zéro (1985)

Lunar Park (2005)

  • FAULKNER, William (1897-1962)

Le bruit et la fureur (1929)

  • GADENNE, Paul (1907-1956)

Le vent noir (1947)

La plage de Scheveningen (1952)

Les Hauts-Quartiers (1973)

Baleine (1982)

  • GAINES, Ernest J. (1933-?)

Dites-leur que je suis un homme (1993)

  • GHEORGHIU, Virgil (1916-1992)

La 25e heure (1949)

  • GIRALDI, William (1974-?)

Aucun homme ni dieu (2014)

  • GUIBERT, Hervé (1955-1991)

Vice (1991)

  • HAWTHORNE, Nathaniel (1804-1864)

La lettre écarlate (1850)

  • HILLESUM, Esther (1914-1943)

Journal (1985)

  • HÖLDERLIN, Friedrich (1770-1843)

Patmos (1808)

  • ISHIGURO, Kazuo (1954-?)

Auprès de moi toujours (2005)

  • JULIET, Charles (1934-?)

Lambeaux (1995)

Ce long périple (2001)

  • KELEN, Jacqueline (?-?)

Les amitiés célestes (2010)

  • KOTZWINKLE, William (1938-?)

Le nageur dans la mer secrète (1975)

  • KRASZNAHORKAI, László (1954-?)

Sous le coup de la grâce (1986)

Guerre et guerre (1999)

  • LA SOUDIÈRE, Vincent (1939-1993)

Brisants (2003)

C’est à la nuit de briser la nuit. Lettres à Didier I – 1964-1974 (2010)

Cette sombre ferveur. Lettres à Didier II – 1975-1980 (2012)

  • LÉVY, Véronique (1972-?)

Montre-moi ton visage (2015)

  • LONDON, Jack (1876-1916)

La Peste écarlate (1912)

  • MARTINI, Carlo Maria (1927-2012)

Mon jardin secret (2011)

  • MATHESON, Richard (1926-2013)

Je suis une légende (1954)

  • McCARTHY, Cormac (1933-?)

L’obscurité du dehors (1968)

Un enfant de Dieu (1974)

La route (2006)

  • MELVILLE, Herman (1819-1891)

Bartleby (1853)

  • MÈRE, Teresa (1910-1997)

Viens, sois Ma lumière. Les écrits intimes de la « sainte de Calcutta » (2009)

  • MUSIL, Robert (1880-1942)

De la bêtise (1937)

  • NABOKOV, Vladimir (1899-1977)

Lolita (1955)

  • PANIZZA, Oskar (1853-1921)

Le Concile d’Amour (1894)

  • PELT, Jean-Marie (1933-2015)

Heureux les simples (2011)

  • POE, Edgar Allan (1809-1849)

Annabel Lee (1849)

  • PRATO, Dolores (1892-1983)

Brûlures (1967)

  • SABATO, Ernesto (1911-2011)

Le tunnel (1948)

  • SEBALD, Winfried Georg (1944-2001)

Austerlitz (2001)

  • SELBY, Hubert Jr. (1928-2004)

La Geôle (1971)

Le Démon (1976)

Retour à Brooklyn (1978)

Le Saule (1998)

Waiting Period (2002)

  • SIMENON, Georges (1903-1989)

Le train (1961)

  • STEWART, Georges Rippey (1895-1980)

La Terre demeure (1949)

  • TARKOVSKI, Andreï (1932-1986)

La nuit d’avant le voyage (1960-1962)

Première neige (1960-1962)

Félicité (1960-1962)

  • TESSON, Sylvain (1972-?)

Sur les chemins noirs (2016)

  • THIELLEMENT, Pacôme (1975-?)

Trois essais sur Twin Peaks (2018)

  • TOOLE, John Kennedy (1937-1969)

La conjuration des imbéciles (1980)

  • TOSCHES, Nick (1949-2019)

Confessions d’un chasseur d’opium (2000)

  • TREESE, Élie (?-?)

Ni ce qu’ils espèrent ni ce qu’ils croient (2012)


Musique

  • ARCHIVE

Sham (2002)

  • BUCKLEY, Jeff (1966-1997)

Hallelujah (1991)

  • CAVE, Nick (1957-?)

Hallelujah (2001)

  • COHEN, Leonard (1934-2016)

Hallelujah (1984)

Almost like the Blues (2014)

You got me singing (2014)

  • GARDOT, Melody (1985-?)

Preacherman (2015)

  • FRANKLIN, Aretha (1942-2018)

I say a little prayer for you (1968)

  • HARPER, Ben (1969-?)

Waiting on an angel (1994)

  • HOLIDAY, Billie (1915-1959)

Strange fruit (1937)

  • SIMON, Paul (1941-?)

The Sound of Silence (1964)

  • SIMONE, Nina (1933-2003)

Sinnerman (1965)

  • SPRINGSTEEN, Bruce (1949-?)

Empty sky (2002)

  • WAITS, Tom (1949-?)

Chocolate Jesus (1999)


Politique

  • BRANCO, Juan (1989-?)

Crépuscule (2019)



Psychologie

  • VEXIAU, Anne-Marguerite (?-?)

Un clavier pour tout dire. D’inconscient à inconscient (2002)


Théologie

  • ELLUL, Jacques (1912-1994)

Anarchie et christianisme (1987)

  • MOLINIÉ, Père Marie-Dominique (1918-2002)

Le courage d’avoir peur (1975)

Un feu sur la terre. Réflexions sur la Théologie des saints (2001)

Vol. I : Une divine blessure

Vol. II : La loi et la grâce


Télévision

  • LOST (2004-2010)
  • THE LEFTOVERS (2014-2017)
  • TWIN PEAKS (1990-1991)

IMG_9233

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close