L’immorale conception

Crepuscule« Xavier Niel et Emmanuel Macron sont amis de longue date. Le premier a mobilisé sa fortune et son réseau pour faire élire le second alors que celui-ci était encore un inconnu, et se faisait passer pour l’enfant d’une immaculée conception. Que Xavier Niel soit le propriétaire du groupe Le Monde, mais aussi de L’Obs et possède des médias français, y compris Mediapart, n’est probablement pas pour rien dans le fait que nos journalistes n’aient jamais révélé ces liens d’amitié, et a fortiori le fait que ces liens aient nourri la mise à disposition de certaines des ressources d’un milliardaire au service de M. Macron. […]

On est en droit de s’étonner qu’il ait fallu attendre septembre 2018 pour que les liens entre l’un des plus importants oligarques de notre pays et son président aient été révélés. La chose n’est pas aussi anodine qu’il y paraît : non seulement ces liens étaient à connaître pour contrôler les éventuels conflits d’intérêts et interventions dans l’espace démocratique que M. Niel aurait pu commettre, mais aussi parce qu’ils auraient permis de mieux comprendre le prétendu miracle de l’élection de Macron, président qui fit un argument de campagne – réaffirmé contre toute évidence en janvier 2018 lors du grand débat – de s’être fait seul, d’avoir été élu sans l’aide de personne en dehors du système. Aurait-on voté de la même manière si on avait su que le jeune candidat touché par la grâce, sorti de nulle part par la seule force de son talent, cet être admirable que l’on nous avait présenté article après article, sans nous laisser le temps de le connaître, comme un brillant surgeon de lui-même, était en réalité dès le début de son parcours politique appuyé et soutenu par l’un des hommes les plus riches et les plus influents de France, tenant le Petit-Paris d’une ferme main ? L’affirmation si grossière que fit M. Macron de son immaculée conception aurait dû amener les journalistes à enquêter, contextualiser les paroles de ce président et en révéler l’absurdité. Et pourtant, l’on s’est tu. Personne n’a moufté. Pendant plusieurs années, alors qu’un parcours se construisait à une vitesse impressionnante, personne n’est allé chercher.

p. 137 à 144


Crépuscule, Juan Branco (2019)

Éditions Au Diable Vauvert, collection DOCUMENTS. 312 pages.
ISBN : 979-1030702606

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close