Aime mon Amour

Paris, le 23 juillet 2019
Marie-Madeleine (46)
Marie-Madeleine de Garth Davis (2018)

« Dieu, en effet, a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.« 

(Jean 3:16)

Oh, je t’en prie, je t’en prie… 

Ne peux-tu pas cesser de moquer le credo ?

Quiconque crache sur Lui, quiconque crucifie, crucifie encore le Crucifié de toute éternité, se crache sur lui aussi, se crucifie aussi : ne le vois-tu pas ? Ne le sais-tu pas ? Ne sais-tu pas que Sa folie d’amour enfante nos amours, enfante ton amour ? Toi qui, je me souviens, avais aimé jusqu’aux lèvres bleutées, cette femme italienne, cette belle Italienne, toi qui donc a connu que l’amour valait tous les périls, ne peux-tu pas cesser de marteler Ses Pieds, de marteler Ses Mains, de percer Son Côté ? Ne peux-tu pas cesser d’enfoncer les épines dans Son Visage-martyr, de faire couler Ses Yeux en rivières amères sur des bouquets fanés ?

Oh, je t’en prie, je t’en prie… 

Ne vois-tu pas, idiot, qu’Il t’a sauvé la peau ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close