Les comédiens souffrants

Perturbation« Quand je vois des hommes, je vois des hommes malheureux, dit le prince. Des gens qui promènent leur tourment dans la rue et transforment le monde en une comédie qui prête naturellement à rire. Dans cette comédie, tous souffrent de tumeurs tant mentales que physiques, tous se complaisent dans leur maladie mortelle. Quand ils entendent leur nom, que la scène se passe à Londres, à Bruxelles ou en Syrie, ils sont saisis d’effroi mais tentent de ne pas montrer leur effroi. Tous ces hommes dissimulent ce qui se joue effectivement dans la comédie qu’ils jouent sur la scène du monde. Ils ne cessent de courir, quand ils ne se sentent pas observés, loin d’eux-mêmes à la rencontre d’eux-mêmes. Grotesque.

Mais la face la plus ridicule, nous ne la voyons pas, parce que la face la plus ridicule est toujours la face cachée. Dieu parle parfois par leur bouche, mais il emploie les mêmes mots ordinaires qu’eux, les mêmes phrases bancales. Qu’un homme ait dans la tête une gigantesque usine ou une gigantesque exploitation agricole ou une phrase non moins gigantesque de Pascal, cela revient du pareil au même, dit le prince. C’est la pauvreté qui rend les hommes égaux, chez l’homme, tout est pauvre, même la plus grande richesse. Dans son corps comme dans son esprit, la pauvreté en l’homme est toujours simultanément une pauvreté du corps et de l’esprit, ce qui le rend nécessairement malade et fou. Vous entendez, docteur, je n’ai vu tout au long de ma vie que des malades et des fous. Où que je porte le regard, rien que des mourants, des gens qui regardent en arrière tandis que le courant les emporte. »

p. 154 à 155


Perturbation, Thomas Bernhard (1967)

Éditions Gallimard, collection L’imaginaire. 224 pages.
ISBN : 978-2070709076

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close